Invaincu

Mon beau père m’a tellement retourné étant gamin que le Kamasutra pourrait-être mon bouquin, on dit qui aime bien châtie bien, entendez-moi bien, lui et moi on ne faisait qu’un.
À peine douze ans et l’organe déjà moins vierge que Clara Morgane, je vois mon avenir rétrécir et le reste s’élargir. Les seules fois où j’arrive à dormir, mes plus beaux rêves sont ceux où je cane.
Alors oui j’ai un putain de vécu et ne me dit pas que ça te trou le cul car je n’y ai pas survécu pour que l’on me rappelle qu’un jour la vie m’a vaincu, mais sois juste convaincu qu’aujourd’hui j’évacue.

J’aurai pu attendre que mon passé vienne me pendre mais j’ai préféré prétendre à un avenir plus tendre, le genre de futur où mon cul n’est plus à la suture ou dessiné de coups de ceinture. Alors oui c’était dur et parfois la douleur perdure et je sature mais une chose est sur, vivre me rassure.





Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s