Du papier au clavier

Je suis de cette génération qui a laissé tomber le papier pour le clavier,
Je suis de cette époque où l’on aime écrire sans forcément aimer lire,
J’aime lâcher des paragraphes et je suis pourtant mauvais en orthographe,
J’aime me défouler sur les mots mais je n’aime pas Victor Hugo.

Tu peux prendre ta plume, ton encrier et commencer à me juger,
Je m’étais préparé à ton couplet sur la modernité et le fait que l’on a rien inventé,
Mais je préfère le laisser aux arriérés qui auraient réussi à dégoûter Musset.

Alors oui j’aurai tendance à citer une série plutôt que Paul Valéry,
Mais comme lui c’est à l’écris que je veux résoudre les conflits.
Dans mes textes tu n’auras pas d’air de Voltaire ou de Baudelaire,
Simplement le vécu d’un jeune homme un peu perdu.

Nous sommes passés du papier au clavier parce que l’on préfère frapper que gratter,
Tout comme vous etiez passés de la plume au stylo car vous étiez plus lourd qu’une enclume avec vos rimes aussi plates que l’eau.

Alors maître rangez votre marteau car vos chevilles enflées ne vous permettront pas de me percer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s