Conjugaisons nocturnes

Seul face à mon mal être,
J’ai jonglé avec toutes les lettres.
Seul face à ma dépression
J’ai fais rimer toute les conjugaisons.

Mon passé s’est décomposé,
Face à l’enfance d’un enfant imparfait.
Je rêvais d’un futur au plus que parfait,
Mais c’est le temps que j’ai le moins maîtrisé.

Je ne reste qu’un dépressif,
Face à mes impératifs.
Un verbe irrégulier,
Qui marche à l’envers comme les anglais.

Mes larmes m’alarment,
Alors l’écriture reste ma seul arme.
Face à ces souvenirs qui s’effacent,
Et qui bientôt n’auront plus de trace.

Petite sœur, ma mémoire s’affaiblie,
Et bientôt ton visage sera tombé dans l’oubli.
Petite sœur je ne veux pas t’oublier,
comme on oublie une tâche d’encre sur un cahier.

Cela fait maintenant 10 ans que tu alimentes mes tourments,
Et 10 ans que mes tourments me hantent de cauchemar violent.
Tout ce temps à espérer que tu veuilles me pardonner,
À espérer que tu me reviendrai et que l’on oublierai.

Noyé dans un flot de pensées,
Je n’ai que cette photo de toi comme bouée.
Petite sœur il y a longtemps que mon bateau a chaviré,
Et c’est arrivé ce jour où je t’ai abandonné.

Petite sœur, sache me pardonner ce que je vous ai fait,
Je ne mérite pas ce sourire que j’arbore en cette fin d’année.

Cauchemar de mes nuits, laisse moi souffrir dans mon lit,
Je n’ai pas besoin de toi pour pleurer au rythme de celles-ci.

the_book_by_zancan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s